• Le Club Des Lecteurs

Aurélien, Aragon



« La première fois qu’Aurélien vit Bérénice, il la trouva franchement laide »

Ainsi commence l’une des plus belles histoires d’amour qu’il m’ait été donné de lire jusqu’ici. Dans le Paris des années 20, encore marqué par la guerre ayant eu lieu, Aurélien rencontre Bérénice. Il la trouve laide. Il en tombe amoureux. Comment résumer autrement les quelques 700 pages de ce roman ?

Aragon livre ici un récit sur la beauté, les malheurs, et les difficultés d’aimer.

Toutes les complexités du sentiment amoureux. De sa naissance, de son évolution, de sa mort. Il s’intéresse, s’attarde, se penche sur ces détails qui prennent toute leur importance lorsque nous tombons amoureux. Ce tic de langage, ou cette manie insupportable qui se trouve nous énerver dans un premier temps, pour finir par nous troubler. Peu à peu. Une tempête dans le courant jusqu’ici bien tranquille de notre existence. Il décrit ces moments hors du temps dont la simplicité qui les décrient se couvre d’une richesse unique à nos yeux. Ces instants d’or. Ces minutes où deux regards se croisent, deux mains se frôlent, deux hanches se touchent. Deux lèvres se rejoignent par un enchantement qui nous dépasse. Incompréhensible. C’est beau. Éphémère et immortel à la fois. Les yeux se ferment et les papillons qui, jadis, bourdonnaient dans le creux de notre estomac se transforment en poignard dont la lame ne pourrait être mieux aiguisée.

Aurélien c’est l’amour raconté dans une langue sublime, merveilleuse, envoûtante.

À lire pour la beauté des mots !

À offrir aux inconditionnelles romantiques qui s’attachent à chaque gestes, chaque paroles, chaque regards.

Publié chez @folio_livres

Tu veux recevoir toutes les infos ? Incris-toi à la newsletter ! 

© 2023 by Lovely Little Things. Proudly created with Wix.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon