• Le Club Des Lecteurs

Classique : Chambre obscure, Vladimir Nabokov



Résumé de l'éditeur :

" La jeune Magda de Chambre obscure préfigure déjà l'illustre Lolita. Femme-enfant à la fois destructrice et insignifiante, elle entre dans la vie de son amant, respectable bourgeois, pour sa joie et pour son malheur. On ne peut suivre que fasciné ce lent glissement vers l'enfer d'un homme possédé par l'amour impossible. "



🖤 ! COUP DE COEUR ! 🖤


🔥🖤💣


Peut-être connaissez-vous maintenant mon amour pour la littérature de Vladimir Nabokov ? Une nouvelle fois c’est une beauté piquante, provocante, à l’écriture exquise que j’ai découvert avec Chambre obscure. Jouant des mots et de ses personnages, Nabokov nous embarque dans la destinée tragique d’un homme qui avait pourtant tout pour lui.

Kretchmar est marié, père aimant, homme d’affaire respecté dans le milieu artistique berlinois, sa vie oscille entre luxure, culture, et douceur de vivre au sein de ce cocon familial douillet et rassurant. La relation avec sa femme Anne Lisa n’est pas des plus passionnelles, ni passionnante. Elle est de celle dont on se satisfait, heureux de constater les liens tissés et les années passées avec cette femme à qui le mot « compagne » ne pourrait mieux aller. Son mariage est une rivière d’eau douce, tiède, agréable, on y passe de doux moments, jusqu’à la chute. Immense. Ce grand fossé.

Ce vide dans lequel on se jette sans vraiment l’avoir choisi, sans même y avoir réfléchi.

Pourquoi son regard a t-il croisé celui de Magda ? Pourquoi être revenu dans ce cinéma dans lequel la jeune adolescente travaillait ? Pourquoi ont-ils commencé à échanger quelques mots ? Quelques paroles qui deviennent des discussions prolongées, serrés sous un parapluie, marchant côte à côte dans les rues de Berlin. Dans cette jeune Madga vous reconnaîtrez la Lolita qui naîtra quelques années plus tard dans l’œuvre éponyme de l’auteur. Les pensées de son âge l’ont depuis longtemps quitté pour céder la place à une ambition vicieuse et dévorante dont Kretchmar sera la première victime. Magda s’installe, Madga gagne toujours. L’araignée fait sa toile ; l’animal est piégé. La descente aux enfers de cet homme s’accompagne du vice le plus profond dans ce jeune corps que l’on pensera innocent. L’horreur s’accélère, devant nos yeux ébahis qui crient à Kretchmar de partir, vite, avant qu’il ne soit trop tard...

Vladimir Nabokov se joue des malheurs, des amours, des conventions. Il bouscule avec beauté, avec intérêt, avec intelligence. Avant Lolita, il y avait donc Madga. On nuancera quand même pour éviter toute confusion : ici le personnage de Madga est plus âgée que notre jeune Lolita. La thématique de la pédophilie n’est absolument pas présente comme elle peut l’être dans Lolita.


À lire pour comprendre comment on peut tout perdre, par folie de l’amour !

À offrir aux amateurs de Vladimir Nabokov et/ou de Lolita !

Publié chez @editionsgrasset🔥🖤💣

Tu veux recevoir toutes les infos ? Incris-toi à la newsletter ! 

© 2023 by Lovely Little Things. Proudly created with Wix.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon