• Le Club Des Lecteurs

Classique : Guerre et Paix, Tome 1



Il est de ces livres que l’on connaît par leur titre, leur auteur. De ces pavés que l’on observe depuis notre jeune âge de bambin dans les bibliothèques familiales. Les pages généralement cornées, jaunies, tachées, preuve d’une vie de livre bien remplie. Il est de ces romans qu’on étudiera peut-être, quelques années plus tard, lorsque nous aurons le visage disgracieux et boutonneux, conséquence d’une période appelée « adolescence » ou réaction épidermique à l’évocation du mot « classique ». Et, lorsque l’on pose cette fameuse question : « De quoi ça parle ? » Cette même réponse, jamais tout à fait claire ni satisfaisante : « Lis-le, tu verras ». On le comprend bien mieux lorsque, comme c’est le cas ici, on s’essaie à résumer cette histoire, à en expliquer le sens, à tenter de partager ces multitudes d’émotions qu’elle nous a apporté.

Avec ces quelques 1000 pages, vous l’aurez compris j’aurais du mal à vous résumer ce premier tome de Guerre et Paix. C’est une histoire, des histoires, dans l’Histoire. C’est la vie, aussi simple et compliquée que cette dernière l’est. C’est l’amour et l’amitié, la trahison et la complicité, les farces et les déceptions du quotidien. Au cœur d’une Russie traversée par la guerre, nous suivons plusieurs personnalités, plusieurs familles de l’aristocratie russe : Pierre Bézoukhov, André Bolkonsky, Natacha, Nicolas, ou Hélène ne sont qu’une infime partie de ceux que vous rencontrerez. Les personnages sont nombreux, à tel point qu’on arrive parfois à s’y perdre. Certains noms se ressemble, à une lettre près, et si le manque d’attention vous saisit, la confusion prend aussitôt le relai lors de certains passages.

Cette lecture est intense, exigeante. Le rythme particulier, alternant les scènes de vie, de bal, de soirée dans ces appartements luxueux de Saint-Pétersbourg à Moscou, pour ensuite se retrouver sur les champs de guerre, dans des descriptions pointilleuses des différentes batailles. Il ne faudrait occulter les réflexions de Tolstoï, quasi philosophique, qui donnent une hauteur certaine au récit.

Les questionnements sur la vie, les mœurs, la mort et l’amour sont nombreux, infiniment réfléchis, et d’une beauté certaine.

Pas forcément un classique très abordable, mais malgré l’effort sur certains chapitres, la beauté de bien d’autres vous récompensera ! Vous pouvez retrouver Guerre et Paix en format poche aux éditions @folio_livres.

Il me tarde de commencer le second tome ! Et vous, ça vous tente ?

Tu veux recevoir toutes les infos ? Incris-toi à la newsletter ! 

© 2023 by Lovely Little Things. Proudly created with Wix.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon