• Le Club Des Lecteurs

Croire au merveilleux, Christophe Ono-Dit-Biot



Partie. Elle est partie, et il ne s’en remet pas.

C’est ce trou impossible à combler, cette absence qui n’est pas envisageable.

Cette vague qui revient sans cesse, nous empêchant de reprendre notre souffle, nous laissant comme l’air dans notre gorge, bloqué, noyé, au milieu d’éléments dont on ne trouve ni la force ni le courage de les maîtriser. Bien sûr, il essaye. De rester debout, de continuer, de rire, de vivre pour son fils.

Ce petit être innocent, copie conforme lui rappelant à chaque instant la beauté qu’elle était, sa femme, Paz. Alors, fatigué de combattre en se sachant déjà perdant, il déclare forfait. Le match est fini. César, le joueur, abattu d’un cocktail de pilule savamment dosé, avalant sa vie à mesure qu’il le vide.

Mais elle sonne. Non, pas Paz. Elle s’appelle Nana. C’est sa voisine.

Comment n’avait-il pu remarquer cette jeunesse, ce sourire et cette chevelure à faire pâlir le soleil ?

Et pourquoi son visage lui dit-il quelque chose...?

Nana respire la vie, et se nourrit pourtant de morts. De ces dieux, déesses, de cette mythologie qui n’intéresse plus personne et finit par s’oublier, s’effaçant dans des livres jaunis que plus personne ne lit. Sauf elle. Cette érudite, ce puit de culture qui ne cesse de l’impressionner. Comme dans tout bon mythe, commence ici le merveilleux qui emmènera César au cœur des îles grecques ou dans l’eau turquoise des côtes italiennes.

Ce voyage que nous propose Christophe Ono-Dit-Biot est rempli de beauté, d’émotion, de références culturelles et historiques qui nous offre une parenthèse enchantée, un voyage de quelques années où se côtoient légendes et sirènes dans ces paysages idylliques. Le thème du deuil est traité avec une hauteur touchante, de la légèreté, de l’humour, des phrases piquantes qui n’enlève en rien la profondeur du propos. Hommage au passé, aux croyances qui peuvent nous sauver, et à la Méditerranée dont on sent son soleil nous chauffer la peau, Croire au merveilleux ne pouvait mieux porter son nom.

À lire si vous aimez la mythologie et que vous aimez lorsque le merveilleux ne s’explique pas toujours ! Publié aux éditions @folio_livres !

Tu veux recevoir toutes les infos ? Incris-toi à la newsletter ! 

© 2023 by Lovely Little Things. Proudly created with Wix.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon