• Le Club Des Lecteurs

La loi de la mer, Davide Enia



Récemment je vous ai beaucoup parlé du très beau et très émouvant roman illustré Une prière à la mer de Khaled Hosseini. Aujourd’hui, je viens vous parler d’un ouvrage qui pour moi lui fait écho. Un livre qui évoque cette même brutalité, cette même peur.

La loi de la mer, cette loi terrible qui amène ses prières qu’on lui fait.

Une même histoire, chacun d’un côté de cette étendue d’eau symbole de liberté, d’un espoir perdu depuis trop longtemps, de rêves d’une vie meilleure. Mais cette mer colérique, chimérique, qui se transforme en prison. Retenant, prenant, avalant, recrachant. Davide Enia prend le parti de nous raconter cette île que nous ne connaissons, malheureusement, que trop bien : Lampedusa. Par sa plume, il donne la parole à ses habitants, ces sauveteurs, ces bénévoles. A ceux qui voient, qui côtoient. Tous concernés, tous impuissants, tous témoins de cette misère humaine qui arrive chaque jour sur ces embarcations chaque fois plus effrayantes. À ces moments de vie sur l’île, se mêle des moments de vie personnelle de l’auteur.

Il évoque son oncle, sa maladie.

Il oserait presque cette comparaison, et cette pensée : finalement, ne luttons pas tous pour notre survie ?

Récit émouvant, dur, et déchirant, Davide Enia nous fait ressentir cette douleur, cette urgence et ce besoin d’agir qui se mêle aux frustrations et à la honte de ne pouvoir le faire correctement. Engagé ce livre l’est, c’est un texte qui se lit facilement évitant les pièges de morale ou donneur de leçons dans lesquels il aurait pu tomber. À lire pour cet éveil de l’urgence d’une situation trop vite oublié. Il est publié aux éditions @editionsalbinmichel et en lice pour le Grand Prix des Lectrices Elle dans la catégorie document. Vous connaissiez ?

Tu veux recevoir toutes les infos ? Incris-toi à la newsletter ! 

© 2023 by Lovely Little Things. Proudly created with Wix.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon