top of page
  • Photo du rédacteurLe Club Des Lecteurs

Le monde n'existe pas, Fabrice Humbert




Times Square.

Des écrans.

Par dizaines, par centaines.

Un visage.

Un homme.

Le regard est familier, les traits connus.

C’est ce sourire qui nous a tant marqué, c’est ces fossettes qui nous avaient charmé.

Cette attraction, unique.

Tous ne l’ont pas, lui en avait. Trop.

Alors que le portrait d’Ethan Shaw s’affiche au cœur de Times Square, Adam Vollmann est frappé.

Son ancien ami est recherché, accusé d’avoir violé et tué Clara Montes, une jeune adolescente mexicaine.

Désormais journaliste au célèbre « New Yorker », Adam ne peut passer à côté de cette enquête.

Comment le jeune Ethan, admiré et adulé de tous, véritable star du lycée et dieu vivant pour la communauté de Drysden, peut-il être aujourd’hui le même homme à qui sont reproché ces faits d’une violence si étrangère à la personne qu’il fut ?

De retour dans la ville de son enfance, le journaliste se retrouve rapidement plongé dans une affaire complexe où la réalité des faits ne cessent de côtoyer la fiction que chacun s’invente.


La vérité serait-elle celle que l’on se créer ?

Dans un monde où le pouvoir des médias et de la fiction ne cesse de prendre de plus en plus de place, comment peut-on désormais se fier aux images et informations qui nous sont apportés ?

Dans « Le monde n’existe pas », Fabrice Humbert écrit ce monde, qui contrairement au titre existe bien, d’une manière effrayante.

Il interroge sans cesse nos rapports au réel et à l’imagination.

À ce qui fait une vérité, ce qui l’est, et ce qui la créer.

Roman complexe, moderne, et original.

Aussi addictif que déroutant.

À découvrir !


Pour : ceux qui s’interrogent sur notre monde sans cesse connecté.

En librairie depuis le 03 Janvier, « Le monde n’existe pas » est publié chez @editions_gallimard.

bottom of page