• Le Club Des Lecteurs

Le silence de Sandy Allen, Isabelle Marrier



« C’est pas la taille qui compte », cette phrase bien connue, ces mots taquins, rieurs, qui nous font sourire. Tous, sauf une femme. Pourquoi ? Parce que lorsqu’on fait 2 mètres et 32 centimètres, la taille c’est la seule chose qui compte. Et c’est loin de faire sourire.

Enfin d’ailleurs, une femme, vraiment ?

Certains n’oseraient l’appeler ainsi lorsque leurs yeux s’arrêtent quelques secondes de trop, et leur rire se cache derrière leur main sur son passage ? Une géante, voilà ce qu’on en dit. Un monstre, une bête de foire, une curiosité. Je vous présente Sandy Allen...


Elle est habituée depuis son enfance à subir les moqueries. Rien n’est plus méchant que des enfants entre eux n’est-ce pas ? « Les filles trop grandes, les garçons les voient sans les regarder deux fois. Elles ne seront pas comme tout le monde, elles ne seront personne. » Jusqu’au jour où Sandy se rendra compte, avec beaucoup de difficultés, des blessures et un malheur immense ; que ce grand corps, ce corps qu’elle déteste tant mais dont elle ne peut se séparer, ce corps est son seul moyen de pouvoir faire quelque chose de sa vie. Comme une malédiction devant laquelle personne ne pourrait la sauver. Une fatalité.

Objet incompréhensible du désir, Sandy réveille et titille nos côtés voyeurs. La femme la plus grande du monde est-elle comme moi ? Combien de repas manges-tu par jour Sandy ? Et tu étais un gros bébé ? Je peux te toucher ça ne te dérange pas ? Et aux toilettes, tu dois remplir la cuvette en faisant pipi ? D’ailleurs, tu peux utiliser des tampons hygiéniques toi ? J’y pensais, ça serait chouette que tu fasses un show télé non ? Ou la pub Géant Vert, ça t’irait super bien ! Autant de questions qui résume le malaise et la difficulté de vivre de cette femme. Isabelle Marrier nous raconte l’histoire, la vie de quelqu’un qui n’aura finalement jamais réellement vécu. On est touché devant ce personnage. Effrayé devant cette société à laquelle on contribue, bien content finalement d’en savoir un peu plus sur la plus grande femme du monde. Cette femme que nous aurons réussi à déshumaniser autant que possible.

Publié chez @flammarionlivres

Tu veux recevoir toutes les infos ? Incris-toi à la newsletter ! 

© 2023 by Lovely Little Things. Proudly created with Wix.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon