• Le Club Des Lecteurs

Les yeux rouges, Myriam Leroy





👁


Résumé de l'éditeur :

" Il s'appelait Denis. Il était enchanté. Nous ne nous connaissions pas. Enfin, de toute évidence, je ne le connaissais pas, mais lui savait fort bien qui j'étais.


Une jeune femme reçoit un message sur Facebook. C'est l'amorce d'un piÚge suffocant à l'heure du numérique, quand la fatalité n'a d'autre nom qu'un insidieux et inexorable harcÚlement.


Dans ce roman Ăąpre, oĂč la narratrice ne se dessine qu'au travers d'agressions accumulĂ©es, de messages insistants, oĂč l'atmosphĂšre Ă©touffante s'accentue Ă  mesure que la dĂ©possession se transforme en accusation, Myriam Leroy traduit avec justesse et brio l'Ăšre paradoxale du tout Ă©crit, de la violence sourde des commentaires et des partages, de l'humiliation et de l'isolement, du sexisme et du racisme dressĂ©s en meute sur le rĂ©seau. "

👁



Vous ĂȘtes une brillante journaliste. Vos chroniques passionnent autant qu’elles dĂ©tonnent. Les gens vous aiment, certains vous dĂ©testent. Vous ne laissez pas indiffĂ©rentes, suscitant l’admiration, provocant la haine. C’est le lot, le prix Ă  payer pour toutes personnes ayant un tant soit peu d’opinions. Ce qu’il faut retenir, c’est que les gens s’intĂ©ressent Ă  vous. ParticuliĂšrement un certain Denis. Vous n’aviez aucune idĂ©e de son existence jusqu’à ce message. Gentil, le Denis. Un peu seul, un peu paumĂ© peut-ĂȘtre ? Il Ă©change quelques phrases avec vous. Ne mentons pas, c’est agrĂ©able de se sentir admirĂ©. Allez, quand bien mĂȘme vous trouvez ça gĂȘnant, Denis mĂ©rite une petite rĂ©ponse, non ?

Et trĂšs vite, Denis abuse. Vous ne pouvez pas lui Ă©crire tout le temps, rĂ©pondre constamment, trouver chose Ă  dire Ă  toutes les futilitĂ©s qu’il vous balance et les insinuations nausĂ©abondes aux antipodes de vos idĂ©es. Vous pourriez le supprimer, ou le bloquer, comme vous le suggĂšre vos amis qui commencent Ă  saturer eux aussi de cet admirateur virtuel. Mais, c’est plus compliquĂ©. Et puis, Denis finira bien par se lasser, non ?


Les yeux rouges est un roman qui se lit vite, rapidement, Ă  vitesse grand V sans regarder le compteur des kilomĂštres s’affolant juste sous nos yeux. À toute vitesse, comme cette descente aux enfers qui se livre devant nous. Pour quelques mots. Quelques messages. Quelques lettres tapĂ©es sur un clavier qui se transforment en coups. VĂ©ritable. Redoutable. Le sang coule, les hĂ©matomes se forment. Les consĂ©quences se rĂ©vĂšlent aussi redoutables que dramatiques. S’emparant du thĂšme trĂšs actuel de l’enfer du cyber-harcĂšlement, Myriam Leroy embarque son lecteur dans ce combat aux forces invisibles et aux maux pourtant bien rĂ©els. Tout s’enchaĂźne, devant notre impuissance. La machine est lancĂ©e, la machine s’emballe sans pouvoir trouver le moyen de l’arrĂȘter. On tourne les pages complĂštement happĂ© par cette spirale qui effraie par son rĂ©alisme destructeur.

Roman ultra moderne et puissant, Les yeux rouges de Myriam Leroy est publié chez @editionsduseuil.

À lire pour ceux qui cherchent un roman actuel !


À offrir à cet(te) ami(e) qui accepte tout le monde et n'importe qui sur Facebook/Instagram et compagnie !

Tu veux recevoir toutes les infos ? Incris-toi Ă  la newsletter ! 

© 2023 by Lovely Little Things. Proudly created with Wix.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon