• Le Club Des Lecteurs

Mrs Hemingway, Naomi Wood



Il était brillant. Beau. Charmeur. Buveur. Auteur. L’un des plus grands. Soignant et nourrissant ses maux, il fut fidèle à cette douloureuse compagne qui l’accompagna jusqu’à sa dernière ligne, jusqu’au point final. S’éclipsant parfois, revenant toujours, exigeante qu’elle était et restera : l’écriture.

Pourtant, Ernest fut aimé. Par d’autres, plus clémentes, plus douces, moins violentes et imprévisibles. Quatre fois. Aimé passionnément, furieusement, entièrement. Hadley. Fife. Martha. Mary. Aimées, trompées, délaissées. Amantes, elles deviennent épouses.

Tour à tour, dans un manège enivrant ; elles sont Mrs.Hemingway. Enfin, elles l’ont. Sa bouche au sourire ravageur, son torse à la douce odeur salée, ses yeux rieurs aux rides marquées par le soleil. Les cocktails, à toute heure, l’ivresse dont la présence est envahissante, les crises et les hurlements qui habitent la maison, invités surprises et non désiré. L’attente et la jalousie. La trahison. L’amour est un champ de bataille dont elles semblent toujours victimes.

Les balles affluent, elles ne peuvent les éviter, n’y arrivent pas. Ernest ne changera t-il jamais ? Ce séducteur, bourreau des cœurs, qui se nourrit des femmes, les laissant vides et abattues. Elles ont perdu. La guerre est terminée, elle s’appelle Hemingway.

Chacune est quittée, la douceur des bras d’une autre est un appel trop fort. Ernest s’y plonge. S’y réfugie. Là, les démons ne l’atteignent pas. Pendant un temps. Il recommence, le même schéma. Il aime, donne, prend. Brutalement, il s’en va. Il ne voulait pas, c’est plus fort que lui. Quelle pire excuse peut-on donner à la personne aimée ? Jusqu’à ce dernier flirt, qui lui offre ce dernier baiser fatal : il embrasse la mort. Elle a un goût de sang, celui de son crâne que son fusil vient d’exploser.


Ce livre est un bonheur. On découvre l’écrivain d’une manière originale et intime : à travers ses femmes. L’écriture et la construction du roman nous plonge au cœur des différentes époques : les années folles en compagnie du couple Fitzgerald, le quotidien européen plongé au cœur de la guerre, la libération de Paris... De ses années partagées avec ses épouses, on découvre un homme fragile, abimé, au cœur d’une détresse et d’une solitude que rien, pas même l’amour et le succès, ne peuvent calmer. Les démons sont là. Puissants. Puisant dans la rage et la fureur de vivre. Épuisant les limites. Ces femmes nous touchent. De leurs frêles épaules elles portent le poids de cet homme. Elles trouvent cette force que la raison n’accepterait pas : le courage d’aimer. Passionnant, tout simplement.

À lire pour découvrir l’écrivain, ses 4 femmes, sur un fond historique tout aussi intéressant et transportant !

À offrir aux amateurs d’Ernest Hemingway, bien évidement 😉

Tu veux recevoir toutes les infos ? Incris-toi à la newsletter ! 

© 2023 by Lovely Little Things. Proudly created with Wix.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon