• Le Club Des Lecteurs

Règles douloureuses, Kopano Matlwa

Mis à jour : 15 oct. 2018


Masechaba est une jeune Sud-Africaine. Comme les autres. À quelques gouttes près. Son sac à main est rempli de serviettes, de tampons. Pas un, de secours, au cas où. Non. Des dizaines. Qui a besoin de tout cela ? Une jeune femme, qui souffre. Qui vit dans la peur, la crainte. Sa phobie à elle a l’aspect d’une tache, l’odeur de fer, et une couleur qu’elle reconnaîtrait entre mille. Elle se souvient, honteuse, de cette fois où son frère avait nettoyé ce siège, victime malheureuse de son passage dans cette voiture. Elle avait fait l’erreur de s’y assoir. Le rouge de prendre ce tissu pour bavoir. Rouge. Rouge d’un sang qui coule bien plus qu’il ne le devrait. D’un rouge qui va conditionner sa vie de femme, et lui forger ce caractère, cette envie d’être médecin, d’aider, de soigner les autres. La maladie est évoquée, sans jamais tomber dans un discours médical complexe. On s’intéresse à la manière dont elle a régie les différentes facettes de la vie de Masechaba. À commencer par son métier. La santé. L’aide. Être utile. Des envies auxquelles vont très vite se confronter la réalité du système et de la société Sud-Africaine. La désillusion est dure. Le désespoir et le découragement immense. Écrit sous la forme d’un journal intime adressé à Dieu, la deuxième partie du roman nous donne envie de le secouer, ce Dieu. C’est un court roman engagé, qui éclaire sur beaucoup de sujets, du racisme d’une société marquée par l’apartheid et son histoire, aux gestions désastreuses de patients mourants. Le portrait de cette société, c’est une révolte. À lire pour l’humanité qui se dégage du texte. Règles douloureuses est sortie depuis le 30 août aux éditions @leserpentaplumes !

Tu veux recevoir toutes les infos ? Incris-toi à la newsletter ! 

© 2023 by Lovely Little Things. Proudly created with Wix.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon