• Le Club Des Lecteurs

Silence, radieux, Alexandra Dezzi


Pourquoi appelle t-il ? Que veut-il ? Pourquoi vouloir parler après tout ça ? Après cette passion ? Ce gâchis… Toutes ces questions, Marie-Louise n’aura pas l’occasion de se les poser. Si elle avait su. Si elle avait vu. Elle n’aurait jamais décroché, mais son téléphone en a décidé autrement. Et alors qu’à l’autre bout du fil elle reconnaît immédiatement sa voix, elle se replonge dans cette histoire… Elle rencontre Emmanuel par hasard. Ou plutôt, par culot. Une demande d’ami Facebook envoyé, quelques messages échangés, un verre programmé. Il ne la connaissait pas. Elle, si. Journaliste politique médiatisé, Marie-Louise est sous son charme, avant même qu’il ait dit le moindre mot. Emmanuel représente tout ce qu’elle aime : l’argent, le pouvoir, l’opulence, le charme, la réussite, Paris, et ses belles avenues. Elle habite Paris aussi. Dans un quartier qui n’a pour elle d’égal que la laideur de ses habitants, la puanteur de ses rues, la grisaille qui s’en dégage. Elle s’assume pas. Ne mérite t-elle pas mieux après tout ?! Pourquoi ne peut-elle pas rester indéfiniment chez son amant, dans ce loft cossu du 6ème arrondissement, dans lequel elle divague, vague, vogue, enfin elle-même. Protégée de ce Paris qui n’en finit plus de sombrer dans l’horreur et la psychose. Mais elle, ne sombre t-elle pas aussi ? Qui est cette femme dont la photo traîne sur la table de nuit ? Pourquoi regarder avec insistance cet homme barbu, il ne fait que s’assoir à tes côtés dans ce métro non ? Portrait d’une jeune femme qui rêve d’un autre monde, en plein cœur d’une société qu’on rêverait autrement, plongée dans ses clivages et terrorisée par son présent. Cette histoire d’amant, et non d’amour, est tachée, abîmée, lacérée par des attentats qu’on ne connaît que trop bien… Ceux de Charlie Hebdo, ceux du 13 novembre.. On se relève, doucement, fièrement, pour finalement tomber plus bas, plus fort. Avoir plus mal. Se faire plus mal.

Premier roman de l’auteure, il amène un regard franc et brutal sur une jeunesse, une société, à jamais marqué, boulversé, fracturé. Au malheur de cette relation s’ajoute, s’associe, se multiplie les maux d’une France qui comme Marie-Louise se déchire, se maltraite, ne se connaît pas, et n’apprend pas. Jamais. À lire pour cette histoire, symptomatique d’une société tout aussi blessée, perdue.


Tu veux recevoir toutes les infos ? Incris-toi à la newsletter ! 

© 2023 by Lovely Little Things. Proudly created with Wix.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon