• Le Club Des Lecteurs

Une jolie fille comme ça, Alfred Hayes



Amoureux de l’ambiance hollywoodienne des années 50, cette « jolie fille comme ça » est faite pour vous. En quelques 200 pages, Alfred Hayes nous raconte l’histoire de ces deux âmes perdues.

Vaguant.

Voguant dans leur misérable existence pourtant radicalement différente. Lui est un scénariste de 40 ans. Connu. Reconnu même. Le succès n’est plus à prouver. C’est acquis. La réussite est là. Au contraire de ce mariage qui n’est plus fait d’amour mais de contraintes qui l’enferme, jour après jour. Elle est actrice. La vingtaine, elle débute. Fraîche. Jolie.

Pas magnifique. Une fille parmi tant d’autres dans cette jungle qu’est cette ville.

Un soir, alors qu’une fête se tient et que les coupes de champagne s’enchaînent à quelques mètres, elle manque de se noyer sous les yeux de celui qui deviendra son sauveur.

Quelques temps plus tard, son amant. Que peuvent s’apporter deux personnes que la vie a brisé ? Deux personnes dont la solitude ne cesse de se sentir. Même lorsque leur corps ne pourraient être plus proches. Lorsque leur souffle se rejoignent en même temps que s’expire leur chagrin. Que s’échangent leur sueur trempées de malheur. La lumière ne vient jamais. Ils restent en dehors. À l’ombre, comme condamnés de ces rêves qu’ils ne réaliseront jamais. Maudits de ces envies, ces ambitions que cette ville semble tuer. La psychologie est presque clinique devant ces deux sujets dont on ne connaît jamais les noms. Évoluant dans une atmosphère qui ravira tout les cinéphiles, on referme ce roman en se demandant : est-il si bon de tant rêver ?

À lire pour la psychologie noire et l’époque du roman.

À offrir aux fans du monde impitoyable hollywoodien !

Publié en 1958, il est édité chez @folio_livres 🎬

Tu veux recevoir toutes les infos ? Incris-toi à la newsletter ! 

© 2023 by Lovely Little Things. Proudly created with Wix.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon